dimanche 15 septembre 2013

3ème Cross Triathlon Sprint de Jablines (77)

Cet après-midi, on remettait le couvert pour la dernière manche du Championnat d'Ile de France à Jablines dans le 77... Au programme un Cross Triathlon format Sprint... Grosso modo on range le vélo de route à la cave au profit du VTT et on courre façon Cross Country... La dernière ligne droite du Championnat fut épique...!
La première chose cool avec cette épreuve, c'est l'heure du départ : 14h... Ca laisse de quoi faire une grasse matinée et ça c'est super appréciable un Dimanche :)
Le contexte est simplissime, il faut finir la saison le mieux possible pour verrouiller ma 4ème place au classement général du Championnat d'Ile de France, et à titre collectif, finir au pire 2 places derrière le club du S.O. Houilles Triathlon pour se maintenir définitivement sur le podium du Championnat par Equipe qui récompenserait une super saison entre copains...
Le seul hic, c'est qu'on ne sera que 4 pour tenter de se maintenir, le défi s'annonce difficile...

Après une bonne nuit de sommeil, un petit déjeuner tardif mais copieux, l'heure du RDV arrive... Gillou et Sam (qui s'aligne pour aider l'équipe, lui, l'habitué de longues distances...)  me rejoignent et c'est parti pour la Base de Loisirs de Jablines Annet... une super petite base offrant masses d'activités en tout genre... A refaire un week end ensoleillé pour s'essayer à tous ces sports...

Retrait des dossards... S.O. Houilles est présent en masse sur la base... 14 triathlètes, leur objectif est clair... Nous priver de ce fameux podium...

Après avoir fait une petite reconnaissance à VTT ( pour se rappeler comment ça marche...), direction le parc à vélo... Superbe organisation avec des poteaux pour accrocher les vélos, ça ressemble à de l'organisation pro ici... 

Petit échauffement en petites foulées pour aller repérer la zone de NAT... Impossible de trouver la plage de départ... et les seules bouées qu'on voit semblent très lointaines.... pas rassurant... Retour dans le parc, enfilage de la combinaison... enfin pour certains d'entre nous... De nombreux concurrents ont opté pour une NAT en boxer ou slip de bain... Respect... d'autres arborent de belles combi de body board, ou de planche à voile... Quelquechose me dit que certains ne sont pas des triathlètes aguerris...

L'eau à été mesurée à 18.5° le matin même, ni trop chaud, ni trop froid... 

Les 35 féminines partiront 7 minutes avant les hommes pour ne pas se faire martyriser dans l'eau :)

Pour changer cette fois ci j'ai opté pour un départ excentré à gauche, première ligne  pour tenter, je me sens pas mal et je veux faire une place...
Passé les 30 premiers mètres ça ne castagne déjà plus, je suis devant sur mon côté... Passage de la première bouée à l'aise, je me détend, j'allonge comme je peu, en deux temps comme à mon habitude... La deuxième bouée arrive, j'ai du rectifier ma trajectoire largement trop large... La plage arrive, finalement, pas l'impression d'avoir fait une NAT de monstre mais bon...la portion qui mène jusqu'au parc à vélo est la plus longue de la saison, laissant largement le temps de virer le haut de la combinaison et de retrouver un rythme ventilatoire acceptable... A priori, pas grand monde déjà sorti de l'eau... Je vire la combar nickel comme ces derniers temps, j'enfile mes runnings, mon casque , mes lunettes et mon dossard... Je prend le vélo et go go go... 

Et là l'enfer commence... Mon VTT à dormi à la cave depuis le mois de Mars et j'ai l'impression de ne même plus savoir en faire... il s'agit de faire 2 boucles de 9km dans la nature, en évitant les flaques d'eau (quand c'est possible), les trous, et les passages bien gadouilleux... (ah non ceux la on pouvait pas les éviter...)

La première boucle semble interminable, les deux petits raidillons font bien les cuissots et casse bien le rythme... Il aura fallu relancer sans cesse... je me fait passer par une petite dizaine de concurrents à mon grand regret, mais je n'ai pas les jambes pour les suivre sans compromettre la partie Course à Pied...
La deuxième boucle s'est mieux passée, la casse sera limitée... Retour au parc à vélo... un triathlète avec une trifonction floquée Kevin me dit merci pour l'avoir emmené dans ma roue... Je lui dit qu'il a été fort et qu'on doit faire TOP 40... il me dit que des potes à lui ont compté et qu'on est 18 et 19ème à l'entrée dans le parc... Oh punaise le coup de boost... 

2ème transition, pas besoin de changer de godasses, juste à enlever le casque, retourner le dossard, poser le vélo et c'est dejà reparti... Si rapide que j'hésite à repartir tellement j'ai l'impression d'oublier un truc... 

5km à torcher pour accrocher un TOP 20... les jambes sont pas comme quand on descend du vélo de route, c'est étrange, je me fait doubler par Kévin, puis je double à mon tour un concurrent... panneau 1km... Kevin n'arrive pas à faire le trou , je le garde toujours en point de mire... on en reprend encore un... 2km... Les premiers concurrents commencent à passer en sens inverse, alors comme à Roubaix je les compte pour connaitre ma position... Arrivée à mi course, ravitaillement, je prend un gobelet d'eau et boit 2 gorgées... demi tour autour du poteau... je me rend compte que la lucidité n'est plus au rendez vous car je ne me rappelle même plus combien j'ai compté de triathlète devant moi... 3km... Oh punaise, sur le retour il y a une colline a grimper... Je passe Kévin avant la grimpette... puis ça redescent par un chemin boueux... et la cauchemar... une deuxième colline a remonter juste derrière.... ça pique sec... les jambes sont lourdes et je peine à lever les genoux... finalement ça redescent à nouveau... 4km... Kévin revient à mon niveau, on s'encourage mutuellement pour essayer de reprendre un dernier concurrent qui semble prenable... Pu vraiment la force, je dois me résoudre à le laisser partir...cependant je reprend du terrain sur notre "proie" que je finirais par aligner au sprint en cramant mes dernières forces au passage de la ligne...

Dans l'ère d'arrivée, on est pas nombreux, je refait le fil de la course et je pense faire un TOP 20... le temps de boire un verre d'eau puis de Coca, de reprendre un peu mon souffle, que Sam, que je savais pas très loin derrière sur la CAP arrive déjà... Gillou arrivera un peu plus tard, et encore un peu derrière notre 4ème Vélizien Ghislain...

On récupère rapidos nos affaires car il fait assez frais après ces efforts... On ramène tout ça à la voiture, on essaye de gratter les résultats auprès de l'organisation... une nenette très jolie avec qui j'avais papoter au retrait des dossards me reconnait et me dis que j'avais pas menti je l'avais faite ma perf' :)

Résultats  :
je finis 15ème sur 300 participants, 13ème Sénior Homme en 1h17'32" et la gagne se jouait en 1h11'53" soit 5'39" devant... Pas de temps décomposés puisque ce triathlon se courait sans puce de chronométrage malheureusement...


Sam fait 24ème , Gillou 41ème et Ghislain 186ème...

C'est tout ce que l'on à réussi à glaner pour l'instant... Aucun chrono ni aucun classement par équipe... 
Les chronos devraient être pour demain et le classement final par équipe d'ici la fin de la semaine à venir...

Le temps de rentrer dans les bouchons et se raconter nos courses chacun son tour, puis un petit arrêt à la caserne de Vélizy pour mettre un petit coup de jet sur les vélos qu'il était déjà l'heure de nous quitter pour aller se laver, laver les combinaisons, lancer une lessive, se mettre une méga platrée de pates dans le gosier... parceque mine de rien , aujourd'hui j'aurais perdu 2kg avec cette course d'enfer...

Le sommeil ne sera surement pas long à venir ce soir encore...

L'article sera rapidement mis à jour pour ce qui est des chronos et du classement par équipe puis pour rajouter des petites photos prises par l'ami Alix qui a fait le déplacement pour nous immortaliser...

A vous les studios, on se retrouve la semaine prochaine pour le dernier triathlon de ma saison mais pas le moindre puisqu'il s'agira du Half Ironman d'Aix, soit 1,9km de NAT dans le Lac de Peyrolles , 90km de vélo avec entre autre la Sainte Victoire à grimper, et un semi marathon pour s'achever... mon premier... ça promet...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire